Stages

COMMENT ACCEPTER CETTE FAMILLE 
QUI VIT EN NOUS ?


Pour nous permettre d’être heureux et d’accéder à nos pleines potentialités, nous devons nous libérer des blocages hérités de nos parents et de nos aïeux. Comment nous épanouir sans répéter les mêmes erreurs et les mêmes comportements ? Certaines réponses se trouvent dans la psychogénéalogie et dans les thérapies familiales systemiques.

Nous ne sommes pas seulement l'enfant d'un père et d'une mère. Nos comportements, nos réactions, nos blocages sont aussi déterminés par nos ancêtres. Nous avons tous une histoire. Une histoire de famille dont nous sommes l'un des maillons d’une chaîne de générations. Des personnes que nous connaissons bien - père, mère, grands-parents, frères ou sœurs - et d’autres dont nous ne savons pas grand-chose - voire rien, surtout quand ils sont morts il y a longtemps et que nous ne les avons pas connus - mais dont la trace subsiste en nous, à travers des références, des comparaisons, des identifications, des secrets, des non-dits ou des allusions, transmis par notre famille. 

Cet héritage psychologique exerce sur nous une influence qui nous pousse à répéter, souvent de manière inconsciente, que nous le voulions ou non, des situations agréables ou des événements douloureux. Pourquoi en effet choisir un homme qui nous fait souffrir, comme notre mère a choisi un homme qui l’a fait souffrir, comme sa propre mère ? Pourquoi succomber à la même maladie que notre père au même âge que lui ? Pourquoi s’être obligé à collectionner les diplômes et à exercer un métier prestigieux alors que nous avons toujours aimé les activités manuelles ?

La psychogénéalogie, lien entre la psychologie et la généalogie, aide à comprendre ce qui nous détermine et nous influence, dans un passé parfois lointain, à nous libérer de notre destin répétitif, de nos blocages, et à découvrir qui nous sommes vraiment.
« Dès notre conception, nous sommes l'objet de projections familiales, de désirs et de fantasmes de la part de nos parents et de nos grands-parents, . Nous sommes désirés ou non, attendus en tant que garçon ou fille, fantasmés, rêvés, espérés, quant à notre physique, notre caractère et nos aptitudes. A notre naissance nous recevons des prénoms. Ceux-ci vont refléter des désirs plus ou moins inconscients. Il est recommandé d’éviter par exemple de donner le prénom d’un héros de la famille, surtout s’il est mort jeune car de manière inconsciente, on demande à cet enfant de ressembler à ce héros.

 

Description:

COMMENT GUERIR NOS MEMOIRES ANCESTRALES et cellulaires : une invitation à la transformation.
Vaste domaine qui participe à la réalisation de soi, la psychogénéalogie nous permet d’investiguer notre héritage familial.
Dans notre généalogie, des mémoires toxiques, enfermantes et répétitives peuvent agir sur nous à notre insu, influant nos comportements et notre destin.
Accumulées jusque dans nos cellules, elles ont voyagées jusqu’à nous et prennent tout leur sens lorsque enfin nous les entendons et nous nous en libérons, en libérant la charge émotionnelle dont elles sont issues.

Cycle de stages pratiques Animés par Judy TAIANA.

1 WE par mois samedi et dimanche ( de 9h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h00


•    1er jour : monter sur papier votre génosociogramme, arbre généalogique organisé, parlant et commenté.


•    
2 eme jour : mise en mouvement de votre transformation par des outils adaptés et novateurs comme la communication relationnelle, les constellations familiales avec visualisation et symbolisations dans les relations, le voyage sur les lignes du temps, et aux actes symboliques réparateurs.

* Les documents nécessaires au stage vous seront fournis lors de l'atelier.

Vous êtes invités à amener les éléments que vous connaissez pour votre arbre généalogique : noms, prénoms, dates (naissances, mariages, décès et leur causes) évènements marquants : les bonheurs, les vocations, les métiers…mais aussi les chocs, les séparations, les expatriations…etc…et quelques photos signifiantes de vous (à différents âges), ainsi que des photos d’ancêtres ( et leurs photocopies pour l’arbre ), si vous en avez.

Le travail consiste en plusieurs ateliers de deux jours. Il n'est NUL BESOIN de connaître sa généalogie pour démarrer ce travail personnel !
 
Ouvert à tous (groupe limité en nombre de personnes)


COÛT: 400 euros pour deux journées